loader

Introduction et réglementation applicable

Le méthylcyclopropène (ou le 1-MCP) est un régulateur de croissance renouvelé au titre du règlement n°1107/2009 depuis le 01/08/2019 et approuvé jusqu’au 31/07/2034.

Il agit en inhibant le processus de mûrissement grâce à la diminution de la production d’éthylène, le processus naturel se produisant dans de nombreux végétaux et provoquant un vieillissement précoce de ces derniers.

Le 1-MCP permet de conserver le goût et la qualité du fruit pendant de longs mois après la récolte.

Le mode d’action

Le méthylcyclopropène se fixe sur les récepteurs d’éthylène dans les fruits et entre en concurrence avec l’éthylène produit naturellement en empêchant cette production pendant la durée de l’application du produit. C’est un procédé réversible car à la fin de l’exposition le fruit régénère de nouveaux récepteurs ce qui lui permet de reprendre le processus de maturation en synthétisant de nouveau de l’éthylène.

Forme de présentation

La préparation du produit se présente sous la forme :

  • D’une tablette jaune ou rose contenant la substance active 1 MCP
  • D’un kit d’activation composé d’une tablette blanche d’activation et d’une solution de diffusion à base de sucre

Lorsque les tablettes et le kit d’activation sont mélangés, le mélange forme la solution finale qui dégage le gaz 1-MCP.

En France le produit à base de 1-MCP est autorisé et présent sur le marché depuis 2005, il ne présente pas de risque toxicologique ni environnemental (air, sol, eaux) étant utilisé principalement dans les entrepôts de stockage. Aucun résidu n’avait jusqu’à présent été retrouvé ni sur les fruits ni dans l’environnement suite à l’utilisation du produit.

La méthode d’analyse et les résultats

La substance 1-méthylcyclopropène peut être analysée via la chromatographie gazeuse associée à la spectrométrie de masse. Sa particularité est sa volatilité ce qui rend le processus analytique complexe.

On peut se questionner sur des éventuels faux positifs entre l’éthylène produit naturellement par les végétaux et celui provenant de la substance 1-MCP mais analytiquement parlant cela n’est pas possible car ces deux molécules sont chimiquement différentes et les appareils modernes sont capables de quantifier uniquement le 1-MCP.

En ce qui concerne les niveaux de résidus se trouvant dans les cultures traitées avec cette molécule un nombre suffisant d’études a montré que les bonnes pratiques agricoles appliquées en France sur les cultures respectives de pommes, poires, prunes, kiwis permettent de respecter les Limites Maximales de Résidus (LMR) en vigueur qui sont respectivement de :

  •  0.01mg/kg pour les fruits et légumes riches en eau (dans ce cas la LQ égale la LMR)
  •  0.02mg/kg pour les fruits et graines oléagineuses
  •  0.05mg/kg pour les épices et les herbes

A savoir que le 1-méthylcyclopropène est interdit dans les produits d’agriculture biologique.

Bibliographie :

https://www.anses.fr/fr/system/files/Fiche_PPV_1-methylcyclopropene.pdf
https://agriculture.gouv.fr/sites/minagri/files/avis_remu_smartfresh_cle0e62a8.pdf

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.